Connexion
7 563 Livres Blancs | | |

L'Impression 3D dans une perspective de développement durable

Cet article souhaite aborder le positionnement de cette nouvelle technologie vis-à-vis du développement durable, plus précisément du respect de l’environnement.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"L’impression 3D constitue un sujet qui suscite beaucoup d’interrogations : l’aspect quelque peu magique de voir sous nos yeux se créer des objets à partir d’un ordinateur pourrait ouvrir la voie à une modification profonde du modèle de développement économique de notre société.

Cet article souhaite aborder le positionnement de cette nouvelle technologie vis-à-vis du développement durable, plus précisément du respect de l’environnement.

Il s’agit donc ici de comprendre les promesses liées à cette nouvelle technologie afin d’identifier sa possible contribution à un mode de développement écoresponsable.

Mais, au-delà de ces promesses, il s’agira aussi de dresser les limites de cette révolution technologique et de sa capacité à être à l’origine d’une nouvelle révolution industrielle.

Le terme « impression 3D » se définit par opposition aux traditionnelles techniques d’impression 2D permettant la production/reproduction de textes ou d’images.

La « promesse » de cette nouvelle technologie consiste ainsi à permettre de fabriquer de véritables objets en trois dimensions à partir d’une source numérique. L’apport de la technologie numérique n’est pas forcément nouveau.

En effet, la conception assistée par ordinateur (CAO) et la fabrication assistée par ordinateur (FAO) existent dans le monde industriel depuis plusieurs décennies. La FAO est notamment associée aux machines à commandes numériques, qui sont largement utilisées dans le domaine de l’usinage de pièces pour le secteur industriel.

Par contre, les principes de la « fabrication additive », qui permet le déploiement de la technologie et donc la capacité à fabriquer soi-même des objets au sein de la société, et son impact potentiel sur nos modes de consommation et donc nos modes de vie, sont sans précédent.

L’une des principales caractéristiques de l’impression 3D ou tridimensionnelle est le principe même de la technique. Là où l’usinage à commande numérique se base sur un procédé par enlèvement de matière, les technologies d’impression reposent sur des approches « additives ».

Il s’agit de créer un objet par dépôts successifs (donc par addition) de matière en suivant un format, un modèle prédéfini. Cette caractéristique se retrouve d’ailleurs dans la terminologie puisque la notion de « Additive Manufacturing » (AM) est souvent utilisée en lieu et place de la notion d’ « impression 3D ».

La notion d’AM est plus large que les seuls systèmes d’impression puisqu’elle englobe l’ensemble de l’écosystème attaché à ce procédé de fabrication. Le principe général repose ainsi sur la modélisation de matières préexistantes sous forme de poudre, liquide ou solide (fil) afin d’en constituer, par agglomération de couches, des formes et donc des objets."

L'Impression 3D dans une perspective de développement durable