Connexion
7 563 Livres Blancs | | |

One Planet Summit 2017 - Au-delà de l'envie ?

Techniques de l'ingénieur revient sur le One Planet Summit, accueilli par la France fin 2017, et en font le bilan de ce rendez-vous pour la sauvegarde du climat global.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"En ouverture du One Planet Summit, Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a invité le monde à proposer des « solutions concrètes et efficaces ». Objectif : « opérer sur le terrain le changement d'échelle indispensable ». Car António Guterres, le secrétaire géné- ral de l'Assemblée générale des Nations unies, l'affirme : «la finance peut et doit être le facteur décisif».

L'objectif annuel de 100 milliards de dollars consacrés à l'atténuation et à l'adaptation au changement climatique dans les pays en développement en provenant de financements privés et publics d'ici 2020 sera certainement atteint. Mais pour verdir l'ensemble du système financier international, cela restera plus difficile.

Les annonces réalisées dans le cadre de ce sommet sont assez disparates et restent une goutte d'eau face au défi qui attend le secteur financier. Car si les projets concrets sont en nombre croissant, leur enveloppe et le nombre d'acteurs restent encore largement insuffisants. Comme le rappelle le Premier Ministre des Fidji et Président de la COP23 Frank Bainimarama, « tous les nouveaux investissements devraient être regardés à l'aune de l'Accord de Paris ».

Il invite les acteurs privés et publics à « travailler main dans la main pour exploiter les capitaux et surmonter les défis » Mais les 12 engagements pris lors de ce sommet montrent qu'il reste encore beaucoup de travail à faire.

Peu de banques commerciales et de développement se sont engagées à se détourner des investissements à destination des énergies fossiles. La seule banque à avoir pris des engagements sérieux est la Banque Mondiale. Elle arrêtera le financement des projets pétroliers et gaziers dès 2019. Mais le charbon ne sortira pas de son portefeuille d'investissements.

Le Président de la Banque Mondiale a aussi précisé que des rapports sur les émissions de carbone seraient désormais publiés pour tous les projets financés. « C'est bien ce que fait la banque mondiale, mais toutes les banques doivent faire de même pour que tous les financements aux combustibles fossiles cessent », insiste toutefois Juha Sipilä, Premier ministre de la Finlande."

One Planet Summit 2017 - Au-delà de l'envie ?