Connexion
9 363 Livres Blancs | | 1 425 |

La 4e révolution industrielle : ses implications pour les achats

Un livre blanc qui propose d'étudier trois domaines du secteur industriel et d’analyser dans quelle mesure les Départements Achats peuvent jouer un rôle décisif auprès des entreprises en optimisant ces stratégies et en réalisant leur plein potentiel.

  • EditeurIvalua
  • Version PDF - 12 pages - 2016 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Le secteur industriel est un contributeur notable, si ce n’est primordial, à la croissance économique dans la plupart des pays. En fait, la valeur ajoutée de cette industrie, autrement dit la production nette des activités de fabrication dans le monde, s’est élevée à 12 000 milliards de dollars en 2015 pour progresser légèrement en 2016. Elle représente 15 % du PIB mondial. D’après les données recueillies pour l’année 2016, il semblerait que la contribution des industriels à l’économie soit de l’ordre de 2 180 milliards de dollars aux ÉtatsUnis, et de 2 300 milliards de dollars dans l’Union européenne. Bien que considérables, ces chiffres correspondent à un taux de croissance relativement atone ; en fait, en proportion du PIB total, le poids de ce secteur d’activité dans nombre d’économies développées connaît un déclin. En revanche, l’industrie exerce un effet multiplicateur record sur l’économie par rapport aux autres secteurs d’activité. Pour chaque dollar dépensé, de 1,30 dollar à 1,89 dollar supplémentaires sont injectés dans l’économie, et pour chaque emploi manufacturier créé, quatre nouvelles embauches s’opèrent dans la chaîne de valeur. À l’évidence, le secteur industriel est un volet essentiel de l’économie.

Le contexte économique et politique mondial récent, conjugué à l’importance accordée à la création d’emplois et à la croissance, font que le secteur industriel se retrouve sous les feux des projecteurs. Ces dernières années, l’incertitude et la volatilité sont devenues la norme, au même titre que l’accélération de l’innovation, l’émergence de nouveaux modèles économiques et l’apparition de nouvelles formes de concurrence. Dans ces conditions, les industriels ont tôt fait de comprendre que, pour enregistrer une croissance supérieure à la moyenne, ils n’ont d’autre choix que de mettre en place des stratégies offensives étayées par des investissements ciblés, axés sur la technologie, la R&D et l’orchestration de la chaîne de valeur. Les industriels qui ont à cœur de survivre et, a fortiori, de prospérer sur ce marché concurrentiel et agile doivent songer à déployer des stratégies dans les domaines ci-après (...)"

La 4e révolution industrielle : ses implications pour les achats