Connexion
7 613 Livres Blancs | | |

La santé globale : La dernière pièce du puzzle de la productivité de la main-d’œuvre

Comment améliorer la productivité de votre entreprise, et le bien-être de vos collaborateurs : ce livre blanc vous explique tout.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La productivité de la main-d’œuvre correspond à la quantité de services ou de biens que le personnel produit dans les délais et les budgets déterminés. Lorsqu’ils établissent leurs attentes et les paramètres de mesure du succès de leur entreprise, les hauts dirigeants doivent tenir compte de la productivité de la main-d’œuvre et des facteurs ayant une incidence positive ou négative sur celle-ci.

Sinon, ils s’exposent à un risque d’échec accru. Lorsqu’ils créent leurs budgets, les hauts dirigeants désirent connaître l’incidence mesurable sur les effectifs d’un investissement ou d’un désinvestissement, ainsi que les retombées attendues de la productivité de la main-d’œuvre sur les résultats financiers.

À défaut d’obtenir cette information, l’entreprise pourrait intervenir à retardement, voire ne pas agir du tout. L’engagement des employés est en général le facteur privilégié pour mesurer la productivité de la main-d’œuvre en fonction de la satisfaction au travail.

Mais si ce paramètre de mesure n’est pas relié aux indicateurs de rendement clés (IRC) de l’organisation, par exemple l’indice de satisfaction de la clientèle, l’absentéisme, l’invalidité, le roulement du personnel et les résultats financiers, est-il vraiment avantageux de savoir en quoi l’engagement influe sur la productivité?

Par exemple, le taux d’engagement de la Compagnie ABC est passé de 72 à 77 % au cours des 12 derniers mois. Qu’est-ce que cela signifie vraiment? Bien que cette augmentation de 5 % puisse valoir une prime à un gestionnaire, sans preuve claire de la corrélation entre l’indice d’engagement et les autres principaux critères de mesure, il sera difficile de déterminer cette influence. Pour de nombreuses organisations étudiées, le mystère risque de demeurer entier.

Les lacunes en ce qui a trait à la mesure de la productivité de la main-d’œuvre ont incité Morneau Shepell à regarder au-delà de l’engagement pour mesurer les relations entre la santé, l’engagement et la productivité.

En se penchant sur le lien entre les comportements clés en matière de rendement (CCR) des employés et les résultats financiers, les dirigeants peuvent prédire de manière précise les comportements qui ont une influence positive ou négative sur la productivité.

Dans son livre blanc intitulé La prochaine étape dans l’évolution de la gestion stratégique des RH : mesurer la valeur d’un programme grâce aux résultats commerciaux, Morneau Shepell propose une nouvelle façon de concevoir la gestion stratégique des ressources humaines. Ce livre blanc décrit pour la première fois le rôle et l’importance des CCR dans l’atteinte des IRC.

Nous avons aussi présenté une méthode pour mesurer l’incidence des programmes, à savoir la manière dont ils peuvent façonner positivement les CCR. Cette méthode repose sur notre formule de calcul de la valeur de l’investissement (VDI) et de l’incidence sur la productivité de la main-d’œuvre."

La santé globale : La dernière pièce du puzzle de la productivité de la main-d’œuvre