Connexion
12 009 Livres Blancs | | 1 965 |

Agro, où exporter en 2022 ?

La 14ème édition du livre blanc de l’export, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Introduction ou extrait du livre blanc

"La crise sanitaire a fortement impacté le commerce agroalimentaire mondial en modifiant les grands équilibres, les besoins et l’accès aux différents marchés.

Les entreprises ont affronté de multiples obstacles dans la mise en œuvre de leur stratégie export, à commencer par la complexification et le renchérissement des aspects logistiques, la hausse du coût et les difficultés d’approvisionnement des matières premières, intrants et packagings et enfin la fermeture de certains de leurs débouchés phares. Malgré cela elles ont su faire preuve de résilience pour surmonter ces difficultés.

La France s’est ainsi maintenue au 6ème rang des exportateurs mondiaux avec une part de marché avoisinant les 5% du commerce mondial, avec une baisse modérée de ses exportations (-4%), voire une hausse affichée dans certains secteurs (céréales, produits laitiers notamment). Les difficultés logistiques sur le grand export ont entraîné un renforcement de l’UE dans nos destinations phares. La filière des vins et spiritueux a subi un contexte géopolitique compliqué sur ses principaux marchés de destination mais demeure le fleuron des exportations françaises.

Après une année 2020 tourmentée, les exportations agroalimentaires françaises au 1er semestre 2021 progressent de 8,4% par rapport au 1er semestre 2020 et de 3,9% par rapport au 1er semestre 2019. On observe une consolidation de la hausse des exportations vers la Chine qui s’affiche désormais comme le premier importateur mondial de produits alimentaires devant les États-Unis. Les exportations vers les États-Unis ont également renoué avec la croissance sous l’impulsion de la filière vins et spiritueux.

La crise sanitaire a exacerbé des tendances de consommation déjà constatées auparavant en faveur de produits plus respectueux de l’environnement ou du bien-être animal, plus sûrs d’un point de vue sanitaire et plus sains. Elle a également fait émerger de nouvelles demandes pour des produits à plus longue durée de conservation (produits surgelés) et des kits repas liés à la fermeture des restaurants avec des consommateurs plus enclins à cuisiner.

Elle a agi comme un accélérateur des tendances de distribution avec un renforcement des circuits courts et une explosion du e-commerce. Ce phénomène s’annonce comme irréversible et s’illustre différemment selon les pays en matière de niveau de développement et de typologie d’acteurs (grande distribution traditionnelle, pure-players ou market places) mais s’est définitivement élargi aux produits alimentaires.

Elle a enfin renforcé la volonté de nombreux pays de maîtriser davantage les chaînes d’approvisionnement et de développer leur production locale afin d’assurer leur souveraineté alimentaire. Les exportations françaises d’agroéquipements et de solutions ont tiré profit de cette tendance.

L’ambition de ce Livre Blanc, réalisé en partenariat et avec l’appui financier du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, est de vous donner les clés pour saisir les opportunités qui s’ouvrent à l’export."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc